Le panier bleu, une initiative de rêve pour le e-commerce! | Rablab

Le Panier Bleu, une initiative de rêve

Depuis le dévoilement de l’initiative gouvernementale de Le Panier Bleu par le Premier Ministre François Legault, on a pu assister à une déferlante de réactions mitigées (même négatives) dans le milieu du commerce numérique et entrepreneurial du Québec. Une vague de réactions qui d’ailleurs, m’a complètement pris par surprise!

 

Premièrement, tous et chacun a sa propre conception de ce que devrait être «Le Panier Bleu» (LPB), créant du coup, une déception anticipée d’un service qui n’est même pas encore existant.

 

Également, plusieurs ont eu des réticences instantanées quant à la forme que prendra ce service, car plusieurs initiatives indépendantes dans le passé ont tenté d’être le “Amazon québécois» ou de devenir  le «Google des produits québécois»… et à tout coup, la forme ou le contenu de ces plateformes ne répondait pas aux besoins réels des acheteurs d’ici.

 

Je te le demande à toi : comment faire mieux?

 

 

En bref, je comprends les réactions, mais pourquoi ne pas mettre nos vieilles expériences web de côté pour quelques instants? Je crois que c’est une occasion venue du ciel d’enfin pouvoir mettre nos meilleures idées (nous les professionnels du web) à profit. Nous pouvons redéfinir ensemble ce que devra être Le Panier Bleu.

 

Je vous invite donc à me dire en commentaires vos meilleurs espoirs pour la plateforme, et peut-être ainsi, pourrons nous ouvrir un dialogue proactif peut être bénéfique pour le Québec entier!

 

Ce que devrait-être Le Panier Bleu

 

Tout d’abord, retirons ces cartes du jeu : Non, le Panier Bleu ne devrait ni être le «Amazon» ni le «Google» des produits québécois. Pourquoi faire pareil quand on peut faire quelque chose de propre à la culture économique de notre province? Mais bien sûr, un peu d’inspiration ne pourra pas nous nuire non plus au niveau commercialisation.

Pour ce faire, il faut définir certains paramètres déjà établis.

Voici ce que le gouvernement officiel nous a dit :

  • L’initiative n’est même pas encore en phase d’essai / bêta.
  • Le Panier Bleu sera un projet développé sur le long terme.
  • Bien qu’il n’y aura pas de transaction dès le départ, ça ne veut pas dire qu’il n’y en aura jamais.
  • Ce n’est pas un projet à but lucratif.
    (quoiqu’ici… je crois qu’il y aurait moyen d’y ajouter des outils pour en retirer des profits et taxes dans le but de bonifier nos services sociaux nationaux)
  • Québec souhaite rapidement et sérieusement développer les services de livraison au Québec.
    (Ok, ça n’a rien à voir avec le Panier Bleu, mais j’y viens…)

 

Voici quelques idées et paramètres que je propose, et qui par conséquent, pourraient redéfinir le futur de l’outil en ligne. Le but est de se démarquer, mais aussi pour que ce soit profitable (économiquement et culturellement ) pour le peuple québécois :

 

  • Un partenariat officiel avec M Ta Région : Les deux plateformes (si) intégrées ensemble, pourrait tout à fait fonctionner!  M Ta Région est très appréciée des utilisateurs actuels et la mission  et vision de cette application est tout à fait dans la lignée de celle du Panier Bleu. Ça pourrait être quelque chose comme un abonnement  «Amazon Prime», mais à la sauce québécoise : avec des rabais exclusifs aux membres sur les achats en ligne, mais aussi sur des plats de restaurants d’ici et plus!
  • Des recommandations intelligentes : C’est bien de créer  le «bottin» web de tous les commerces et entreprises du Québec, mais pour s’y retrouver efficacement et afin de garder l’intérêt et l’attention des consommateurs, il sera primordial d’y retrouver des choix qui adaptés à nos préférences. Idéalement, ceux-ci pourraient être personnalisables : création de listes, favoris, abonnement à des boutiques afin de suivre les nouvelles collections, etc.
  • Un service de livraison dédié et national : À moins de vivre sous une roche  (et même là…) vous avez actuellement probablement une meilleure relation de proximité avec votre livreur de colis qu’avec votre meilleur ami. La tendance d’achat en ligne ajoute beaucoup de pression sur les services de livraison actuels (dont poste Canada qui a vécu de grosses coupures administratives depuis 15 ans).

Depuis la crise, le besoin de livraison est exponentiel. Comme le PM a lui-même mentionné un intérêt économique a développer le secteur de la livraison au Québec, pourquoi pas lancer l’idée d’avoir un nouveau service «national» de livraison! Et tant qu’à développer le concept, pourquoi pas le tester avec le Panier Bleu lorsque les achats sur la plateforme seront disponibles! De plus, si un service du type «Amazon Prime» était à développer (comme dans ma première suggestion) il serait intéressant également d’offrir la possibilité de livraison rapide (en option).

 

  • Des services culturels : Encore une fois, rien de vraiment nouveau sous le radar, car Amazon offre déjà des services de musiques et de films en écoute en continu sur sa plateforme en échange d’un abonnement payant annuel. Pourquoi pas s’en inspirer ?! Nous avons de magnifiques productions cinématographiques et musicales au Québec! Pensez seulement à tous les projets financés par notre gouvernement qui se sont rendus aux oscars ou qui ont été nommés pour des prix Polaris. Ce serait magnifique de pouvoir avoir un accès privilégié sur certains de ces contenus en échange d’un abonnement en ligne au Panier Bleu!Pour inspiration : il suffit de regarder du côté du site web de l’ONF ou d’ICI Musique pour se rendre compte qu’on pourrait, nous aussi, avoir une plateforme nationale qui ferait aisément compétition à Play Musique ou à Prime Video sur le territoire Québécois!

Et vous avez vous des suggestions? Qu’est-ce que peut être le Panier Bleu à votre avis?


Articles reliés

Qu’est-ce que la programmatique et quels sont ses avantages ?
En lire plus
Le Panier Bleu, une initiative de rêve
En lire plus
Installation d’un CDN et avantages pour votre SEO
En lire plus