Les cookies tiers : la fin d’une époque | Rablab

Cookies tiers comme outils de suivi : La fin d’une époque

Tout bon marketeur·euse web pourra vous le confirmer, nous sommes habitué·es à un rythme soutenu d’innovation et de nouveautés dans notre industrie. Les modifications d’algorithme de Google sont évidemment celles qui sont suivies avec le plus d’attention. Toutefois, une déferlante a secoué le monde du web lorsque d’abord le navigateur Firefox de Mozilla, et ensuite la navigateur Safari d’Apple et tous les autres ont décidé de jeter par-dessus bord le suivi de cookies tiers (third-party cookie). En quoi est-ce une nouvelle qui impacte le SEO? Comment est-ce que cela impactera le quotidien des spécialistes en référencement naturel et le web en général? Excellente question que nous allons disséquer à l’instant!

 

Qu’est-ce qu’un cookie tiers?

 

Pour juger de l’impact de l’abandon du suivi par les third-party cookie, encore faut-il savoir ce qu’est un cookie tiers!

 

Cookie « régulier » ou first-party cookie

D’abord, un cookie « régulier » ou first-party cookie est généré par le serveur web lors de votre première visite sur un site web. En d’autres mots, le cookie est généré et récupéré par l’opérateur du site web. Chaque fois que vous naviguez sur le web, chaque site crée un ou des cookies qui récupèrent des informations, paramètres et renseignements de connexion afin améliorer l’expérience de l’utilisateur (ex : conserver vos informations pour vous connecter à votre compte utilisateur une prochaine visite, etc).

 

Cookie tiers ou Third-Party Cookie

Un cookie tiers exécute les mêmes fonctions qu’un cookie first party, à l’exception que les informations du cookie sont recueillies par un serveur externe au site web que vous visitez. Les données recueillies par les cookies tiers sont utilisées surtout par les publicitaires. Dans le jargon, on réfère souvent à cela comme étant un « pixel de suivi » mais ça peut prendre une autre forme. 

Les cookies recueillent des informations anonymement sur les utilisateurs, leurs comportements sur le site (visites de combien de pages, produits consultés, temps passé sur le site, etc.) et établissent un profil pour chaque usager. 

Avez-vous déjà vu une publicité ciblée seulement que pour vous avec un produit que vous consultiez il y a quelques minutes à peine? Vous voici en présence d’une fonction des cookies tiers! Cette technique de ciblage publicitaire, communément appelée remarketing ou retargeting, est un type de publicités qui produit les meilleurs résultats en termes de conversion, pour un coût souvent moindre.

 

TL;DR
First party cookie : outil de suivi et informations recueillies par le site
Thrid-Party cookie : outil de suivi utilisé par une application/entité autre que le site web

 

Pourquoi les cookies tiers sont amenés à disparaître?

 

Avant de tenter de comprendre pourquoi les raisons de l’abandon des third-party cookie, il faut mettre en perspective la valeur des données utilisateurs sur le web. Depuis 2018, la ressource qui possède le plus de valeur dans le monde n’est plus le pétrole, mais bien les données. Vous avez déjà entendu parler du Big Data? La quantité inimaginable de contenus crées chaque jour par des entités connectées, votre ordinateur bien sûr mais aussi votre montre connectée, votre frigo intelligent, vos lumières connectées à votre mobile, etc. possède une valeur monétaire inestimable et probablement inchiffrable.

 

Selon les géants du web

L’abandon des cookies tiers repose sur un souci de sécurité des données utilisateurs. Les brèches et attaques de données proviennent en grande partie du temps de plus petites applications et autres plug-ins de moins grande autorité. 

Cette mesure encourage aussi les propriétaires de sites à faire usage de cookies valides, en réduisant les possibilités d’opérer des actions malveillantes que l’on attribue principalement aux cookies tiers. Le risque avec les third-party cookies c’est qu’ils ne sont pas récoltés par l’opérateur du site web mais par une instance tierce.

De plus, la popularité grandissante des logiciels qui bloquent les publicités (Adblocker, etc.) et l’utilisation substantielle de la navigation privée fait que de moins en moins de données utilisateurs sont capables d’être récupérer par les cookies tiers. 

Si je reformule l’idée, les navigateurs « ne font plus confiance » aux cookies tiers afin d’amasser des données utilisateurs. Cela veut aussi dire que la valeur accordée aux données utilisateurs sera vraisemblablement inaccessible aux plus petits joueurs du web et concentrer entre les mains de quelques géants. 

Cette décision d’éliminer les cookies tiers démontre aussi que les données sont bel et bien le nerf de la guerre. À qui appartiennent vos profils d’utilisateurs sur le web? Il semblerait qu’elles soient le beurre et l’argent du beurre de ceux qui pourront dorénavant y avoir accès.

 

Comment la disparition des cookies tiers aura un impact sur le marketing web?

Assurément, ce qui sera le moins impacté par cette décision est le référencement naturel (SEO). Bien que l’effet de cette décision se fera ressentir dans tous les sphères du web, le SEO ne dépend pas autant de cookies tiers pour pouvoir atteindre son audience cible.

L’impact sera probablement plus marquant pour les annonceurs, où l’accès aux données de remarketing ne sera peut-être plus aussi simple qu’elle l’a déjà été. Aussi, sommes-nous devant une révolution du web où la publicité sera moins personnalisée qu’auparavant? Rien n’en est moins sûr! Comme énoncé précédemment, les publicités personnalisées grâce aux cookies tiers sont les plus performantes et celles qui ont le meilleur ROI (return on investment). Si un scénario me semble impossible, c’est bien celui où le type de plus pubs le plus performants est abandonné. 


Articles reliés

LE GUIDE POUR APPRENDRE COMMENT STRUCTURER VOTRE COMPTE ADWORDS.
En lire plus
Cookies tiers comme outils de suivi : La fin d’une époque
En lire plus
LA FRÉQUENCE DE DIFFUSION ET L’AVEUGLEMENT PUBLICITAIRE.
En lire plus