L’ultime guide stratégique du marketing digital en 2021

Planifiez votre année du bon pied!

Plusieurs d’entre vous se demandent comment attaquer cette grosse bibitte qu’est le marketing web.

 

Les entreprises combinent habituellement plusieurs stratégies simultanément. Cependant, une stratégie qui fonctionne pour une entreprise peut être un coup d’épée dans l’eau pour une autre.

Devez-vous prioriser le SEO, le SEM, ou le SMM, par exemple ? Après avoir lu cet article, vous serez en mesure prendre des décisions plus éclairées.

 

Comment bien planifier sa stratégie de marketing web

La stratégie de marketing digital est la fondation de toutes les actions que vous allez entreprendre, et donc aussi bien s’assurer qu’elle soit la plus optimale possible.

La première question à se poser est la suivante:
Quel est mon objectif et quelles sont mes ressources pour l’atteindre ?

Est-ce que vous voulez générer plus de ventes sur un e-commerce ou plus de prospects dans votre pipeline de ventes ?

Ces deux objectifs ont des stratégies complètement différentes.

Ensuite, vous devriez vous demander :

Quel est mon marché démographique ?
Quel est mon budget ?
Est-ce que j’ai des ressources à l’interne qui peuvent s’occuper du contenu ?
Est-ce que je devrais embaucher ou externaliser ?
Est-ce que je dois convaincre mon patron d’investir plus dans le web?

La pire chose à faire est de se lancer dans le vide et d’espérer pour le mieux, sans avoir de plan précis.

Une fois que vous saurez d’où vous partez et où vous voulez aller, il sera beaucoup plus facile d’établir une stratégie efficace !

 

Déterminez votre budget de marketing digital

Il n’y a pas de bon ou de mauvais budget. Cependant, la règle du pouce que nous voyons le plus souvent est entre 5 à 10% de vos ventes en marketing Web. Il y a bien sûr plusieurs exceptions, mais avec ce budget, vous serez en mesure d’avoir une croissance constante dans vos ventes.

budget marketing web

Combien de fois ais-je vu des entreprises dépenser tout leur budget Web dans la conception du site Internet, mais de ne pas avoir conservé d’argent pour pouvoir le promouvoir à l’aide du marketing Web.

Oui, tu as un site Web à 50 000$, mais tu n’as plus aucun budget pour y attirer du trafic!

La majorité des agences de site Web sont très bonnes pour faire de beaux sites Internet. Cependant, les sites sont la plupart du temps hautement déficients pour le SEO et axés sur l’esthétisme – plutôt que sur la conversion.

 

Le UX: pourquoi est-ce important?

Parlant de sites web axés sur la conversion. Le taux de conversion est l’un des aspects fondamentaux du marketing Web.

La grande majorité des entreprises faisant des efforts sur le Web font la mise en ligne de leur site Web et le laissent tel quel jusqu’à une refonte, quelques années plus tard.

Il s’agit de loin de l’erreur la plus fréquente et la plus importante des entreprises.

Il est primordial de comprendre l’expérience utilisateur (UX) de votre site et de l’améliorer de manière constante pour s’assurer d’investir vos dollars publicitaires de la manière la plus efficace possible !

Un site Web avec un bon UX permet aux visiteurs les moins habiles avec Internet d’effectuer des actions importantes comme acheter un produit ou remplir un formulaire de contact sans avoir à chercher durant plusieurs secondes le bouton ajouter au panier, le prix ou la page pour vous contacter.

Quoi de plus frustrant que de ne pas trouver un produit particulier sur un commerce en ligne ou de ne pas trouver le numéro de téléphone pour contacter un représentant.

marketing web digital

Le point le plus important est d’améliorer constamment votre UX, ce qui permettra d’économiser énormément dans votre budget publicitaire.

Disons que sur 100 visiteurs, seulement 1 (1%) d’entre eux décide d’acheter ou de remplir votre formulaire de contact, vous aurez besoin d’un énorme volume de trafic sur votre site Web pour atteindre le même résultat que si vous aviez un taux de conversion de 5 utilisateurs sur 100 (5%) !

Pour le même résultat, vous pourriez payer 5X moins cher en acquisition de trafic (Google Ads, Facebook ads, etc.), juste en ayant un site Web performant avec un bon taux de conversion.

Voici un exemple concret:

Site Web A

Taux de conversion de 1%
1 visiteur sur 100 achète sur le site web
Paye en moyenne 2$ le coût par clic
Pour obtenir 100 ventes, il faut investir 20 000$ en budget publicitaire sur Google Ads.

Site Web B

Taux de conversion de 5%

5 visiteurs sur 100 achètent sur le site web

Paye en moyenne 2$ le coût par clic

Pour obtenir 100 ventes, il faut investir 4 000$ en budget publicitaire sur Google Ads.

Statistiques Google Ads

Nul besoin de mathématiques nucléaires pour comprendre qu’une différence de 4% dans le taux de conversion peut décider du succès ou de l’échec de votre stratégie de marketing Web !

C’est pourquoi il est important de constamment améliorer l’expérience utilisateur de votre site web pour toujours pousser le taux de conversion au maximum.

Pour ce faire, nous utilisons des outils comme Hotjar pour trouver les différents chemins qui mènent à une conversion et essayons de les rendre accessibles le plus facilement possible.

Par exemple, si vous vous apercevez que les dernières 5 conversions se sont faites après que l’utilisateur soit passé par une page précise, il serait judicieux de mettre cette page de l’avant sur votre page d’accueil (ou de mettre un bouton dans le menu qui mène vers cette dite page).

 

Le Tracking de vos conversions

Prenez note que cet article a été écrit avant l’arrivé du iOS14.

C’est bien beau d’essayer d’optimiser la conversion, mais encore faut-il mesurer les utilisateurs sur votre site Web comme il se doit ! Chaque plateforme possède son propre tracking. Facebook a le Pixel, Google Ads a ses propres scripts de conversions, ajoutez à ça Google Analytics, Floodlight, la liste devient rapidement longue.

L’idéal est de tout regrouper sous le même toit en utilisant Google Tag Manager.

Il est primordial de taguez toutes les actions importantes sur votre site Web avec les outils que vous utilisez. Par exemple, si vous faites de la publicité sur Facebook ou sur Instagram, mais que vous n’êtes pas en mesure de savoir combien de ventes vos publicités génèrent, ce n’est pas très winner. Aussi bien donner votre carte de crédit et votre NIP directement à Facebook !

En général, les événements que l’on mesure et suit pour un e-commerce sont:

– Les produits consultés;

– Les ajouts au panier;

– Les checkouts;

– Le nombre d’achats;

– Les inscriptions à la liste d’envoi

Pour les sites Web de génération de prospects, c’est généralement plus simple:

– Le nombre de formulaires rempli;

– Les appels, avec un logiciel comme Callrail;

– Les inscriptions à la liste d’envoi;

– Le nombre de personnes ayant entamé une conversation sur le chat’, si applicable.

Avec le ‘’tracking’’ approprié, non seulement vous pourrez connaître votre taux de conversion, mais vous pourrez aussi créer des audiences spécifiques à partir des pages visitées sur votre site Web et mettre en place une stratégie de ‘’remarketing’’ efficace !

 

Avez-vous un CRM?

Bien beau de mesurer les utilisateurs et les événements sur le site Web, mais une grosse partie d’un tracking efficace se fait aussi hors ligne. Un CRM (Customer Relationship Management) comme Hubspot ou Pipedrive, vous permet de suivre l’évolution de vos prospects ou de vos clients. Que ce soit pour un cycle de vente de services professionnels ou pour vos ventes en ligne, un CRM est un incontournable pour connaître la valeur totale d’un client (Lifetime Value).

Sans CRM, il est impossible de connaître le retour sur investissement (ROI) de vos efforts en ligne lorsque vous vendez vos services. Le CRM permet de garder un œil sur le stade de vente d’un prospect (1er contact, proposition envoyée, contrat signé, etc.) et de relancer le prospect à des moments précis de manière automatique.

Utilisation de CRM

Le CRM est sans doute l’outil le plus puissant pour votre force de vente lorsqu’il s’agit d’entreprise de service. Spécialement lorsque vous avez des processus de ventes bien précis.

Pour ce qui est du commerce en ligne, le CRM permet de segmenter vos clients de manière efficace. Ex: par région, classé par Lifetime Value ou encore par type d’acheteur (acheteur à rabais, Big Spenders, acheteurs fréquents, etc.).

Vous pouvez ainsi rester en contact avec eux de manière récurrente (et automatisée) tout en personnalisant votre message selon le type d’acheteur.

 

L’acquisition de trafic Web

Maintenant que nous suivons le trafic et que nous avons un site Web qui est axé sur la conversion, il faut maintenant penser à faire l’acquisition de trafic. Il y a plusieurs moyens d’y parvenir et la réalité de votre marché dictera directement votre stratégie.

Il y a une question assez simple qui saura vous guider dans la priorisation de votre stratégie:

Est-ce que vous répondez à un besoin que les gens recherchent activement ? Ou au contraire, est-ce que vous devez plutôt créer un besoin et faire connaître votre produit ou votre marque ?

Cette question est très importante, car la réponse permettra de savoir si vous devez utiliser une stratégie de push marketing ou de pull marketing.

Pull marketing: Si vous répondez à un besoin que les gens recherchent activement, vous voulez concentrer vos efforts sur Google !

Exemple de Pull marketing: Vous êtes plombier et votre client cible recherche activement les services d’urgence d’un plombier, car son lavabo coule partout dans la maison.

Marketing en ligne

Vous ne voulez pas concentrer vos efforts sur les médias sociaux en espérant que quelqu’un ayant besoin d’un plombier tombe sur votre annonce. Au contraire, vous voulez être en bonne position dans les résultats de recherche Google pour être présent quand votre public cible à besoin de vous !

Push Marketing: Si dans le cas contraire, les gens ne recherchent pas activement votre produit ou votre service, vous devez concentrer vos efforts sur des plateformes d’awareness comme Facebook, instagram ou des bannières publicitaires sur le Web.

Exemple de Push Marketing: Vous venez d’inventer une paire de souliers qui se moule directement au pied de l’utilisateur et qui ne se salit jamais. Premièrement, bravo! Deuxièmement, personne ne va chercher cela sur Google. Il vous faudra faire connaître le produit à travers des canaux comme Facebook, Instagram pour créer un nouveau besoin que les gens n’avaient pas nécessairement.

Ces deux exemples se trouvent à des extrêmes complètement différents et la plupart des entreprises se trouvent entre les deux. Il suffit de bien saisir où vous vous trouvez !

 

SEO

Ah le SEO ! Parfois appelé CEO par les gens qui n’ont aucune idée de quoi il s’agit. Si vous avez un site Web, vous en avez probablement entendu parler.

Le SEO est important

Le SEO (Search Engine Optimisation) est relativement simple pour les personnes qui le connaissent, et une fable mystique pour les autres !

En gros, cela consiste à optimiser un site Web pour communiquer de manière efficace avec les robots (ou crawlers) de Google dans le but de mieux se positionner dans les résultats de recherches organiques sur Google ou autre moteur de recherches.

La beauté du SEO est que lorsque votre site Web est bien positionné de manière organique, le trafic est gratuit. Par exemple, si vous vous positionnez 1er organiquement pour un mot-clé qui coûte 5$ du clic, vous pouvez faire des économies monstres sur votre acquisition de trafic et répartir vos ressources sur d’autres canaux.

Cependant, le gros problème c’est qu’il n’y a pas de méthode officielle et que Google ne donne pas ouvertement les manières exactes pour bien se positionner. Ce qui fait en sorte que n’importe qui peut mentionner faire du SEO. Il y a énormément d’agences de création de sites Web qui disent faire du SEO, mais seulement une poignée d’entre elles le font réellement bien.

Pour bien choisir votre agence de SEO, je vous conseille de chercher les termes agence SEO sur Google et de choisir parmi ceux qui ont réussi à se positionner sur la première page sans payer. 😉

 

Devriez-vous faire du SEO ou pas?

Comme Michael Scott a déjà écrit sur son whiteboard : ‘’You miss 100% of the shots you don’t take – Wayne Gretzky’’ – Nicolas
Objectifs de marketing numerique

Il existe plusieurs raisons pour ne pas faire d’efforts soutenus en SEO. Si votre industrie est ultra compétitive, il est beaucoup plus difficile de se démarquer en SEO et il est plus judicieux de mettre ses ressources dans les campagnes Google Ads ou dans un autre canal de marketing.

Par exemple, si vous avez un budget limité et que vous êtes un courtier d’assurances, il vous faudra plusieurs années pour compétitionner en résultats organiques contre Desjardins, Intact Assurances et les autres assureurs qui dépensent des millions par année en marketing.

Cependant, ce n’est pas une raison pour ne pas au moins faire le minimum pour envoyer de bons signaux aux robots de Google. Il arrive souvent que 2 ou 3 phrases clés puissent se démarquer avec des recherches nichées et d’arriver à des résultats intéressants malgré la compétition féroce.

Dans le cas contraire, il existe plusieurs marchés de niche qui ont une forte demande de recherche, mais peu de compétition.

Faire du SEO n’est pas comme construire une maison, c’est un travail qui n’a aucune fin. Il y a toujours moyen d’optimiser son SEO en créant de nouvelles pages sur le site web ou en optimisant les pages actuelles.

C’est pourquoi j’adore la loi de Pareto qui consiste à faire 20% des efforts pour obtenir 80% de résultats.

Même avec un budget plus restreint, il est possible de faire de belles choses avec le SEO en construisant une base solide et en faisant de petits efforts sur plusieurs mois pour éventuellement obtenir de bons résultats sur le long terme.

 

SEO ‘’On-Page’’

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment on fait ?

Théoriquement, c’est assez simple, il suffit d’insérer les mots-clés sur lesquels vous voulez vous positionner à différents endroits sur vos pages.

Par exemple, si vous êtes un avocat criminel, vous voulez au minimum avoir les mots avocat et criminel aux endroits suivants sur votre page d’accueil:

– La méta Titre

– La méta Description

– Le H1 de votre page

– Dans un H2 de votre page

– Dans un H3 de votre page

– Dans le premier paragraphe de votre page

– Dans le corps de votre page à au moins 2-3 endroits

Le tout, en vous assurant que le contenu est cohérent.

Bon, c’est un exemple bien simpliste, car il s’agit de la base – de la base. Le on-page ne se termine pas sur la page d’accueil. Il faut optimiser chacune des pages du site pour s’assurer de se positionner sur le plus de mots-clés différents possible.

Si vous payez quelqu’un pour améliorer votre référencement organique (SEO) et que cela n’est pas fait sur vos pages, aussi bien donner votre argent à une œuvre de charité…

Une fois cette base faite, il y a une panoplie d’éléments techniques à vérifier avec des outils spécialisés comme SEMrush, Screaming Frog et le Google Search Console qui permettent de vérifier rapidement les erreurs techniques (erreurs 404, contenu dupliqué, Hreflang, etc.) qui envoient les mauvais signaux aux robots de Google et de les corriger pour obtenir de meilleurs résultats.

 

Keyword research

Vous connaissez maintenant la théorie du SEO on-page, mais il y existe un piège très fréquent: faire tous ces efforts sur des mots-clés inutiles.

Disons que vous êtes un architecte résidentiel et que vous avez optimisé votre page d’accueil à 100% pour le terme de recherche architecte contemporain et que vous êtes premier sur Google pour cette recherche.

Votre spécialiste sera fier de vous dire : écrivez architecte contemporain sur Google, vous allez voir, vous êtes premier!’’.

Cependant, ce qu’il ne vous dit pas (et qu’il ne sait peut-être pas), c’est que personne (ou presque) ne recherche  »architecte contemporain’’ sur Google.

Recherche de mots cles SEO

Avec une recherche de mot-clé bien faite, on aurait identifié que la meilleure phrase à optimiser aurait été architecte de maison, qui lui a 210 recherches mensuelle sur Google comparativement à 0 recherche mensuelle pour architecte contemporain.

Mots-cles SEO

La morale de cette histoire: vaut mieux être en 8e position sur Google pour un mot-clé recherché qu’être 1er sur un mot-clé inutile !

 

Acquérir votre trafic avec Google Ads (SEM)

Parlons Google Ads maintenant. Chez Rablab, on nomme cette portion le SEM (Search Engine Marketing), mais d’autres préfèrent l’appeler SEA (Search Engine Advertising).

En gros, il s’agit de payer Google pour qu’il nous positionnent sur différentes plateformes, en misant sur des enchères de mots-clés par exemple. Que ce soit sur le moteur de recherche, sur YouTube ou sur des bannières publicitaires, le SEM permet d’obtenir des résultats rapidement à condition d’avoir un budget intéressant à y consacrer.

 

Le réseau de recherche (Google Search Ads)

 

Le Search est-il pour vous?

Google Search Ads nous permet de bâtir des campagnes publicitaires d’achats de mots-clés au coût par clic (CPC) dans le réseau de recherche de Google.

Le réseau de recherche n’est pas fait pour tout type d’entreprise, au contraire.

Il est important de se poser la question suivante:

Est-ce que les gens vont chercher mon produit ou mon service sur Google?

Si la réponse est non, inutile de mettre vos ressources dans le réseau de recherche.

Le réseau de recherche est particulièrement puissant lorsque votre produit ou votre service est dans un marché où les clients potentiels recherchent activement un fournisseur ou un produit particulier. (firmes professionnelles, construction, meubles, matelas, voitures, etc.)

Si vous répondez à un besoin concret, Google sera un très grand allié.

Au contraire, si vous lancez un nouveau produit peu connu et que vous devez vendre le besoin à votre public cible, vos efforts risquent d’être beaucoup mieux investis sur les réseaux sociaux avec une stratégie de push !

Publicite en ligne

 

La théorie derrière le ‘’Google Search Ads’’

Le ‘’search’’ et le SEO se ressemblent, mais sont complètement différents. En SEO, nous sommes limités à nous positionner sur seulement quelques mots-clés par page. Avec Google Ads, nous n’avons aucune limite de mots-clés pour lesquels nous pouvons ‘’miser’’ ainsi qu’une multitude de types de publicités.

Dans une campagne SEO, nous allons nous limiter à quelques dizaines de mots-clés sur lesquels nous allons optimiser le contenu et vouloir nous positionner.

Dans Google Ads, il n’est pas rare que nous ayons entre 800 et 2000 mot-clés dans nos campagnes sur le réseau de recherche.

Tout est basé sur un modèle de vente aux enchères.

Plus le mot-clé est populaire et que la vente est lucrative, plus le mot-clé coûtera cher.

Prenons deux exemples:

 

Un avocat criminel spécialisé pour les cas d’alcool au volant.

Un client typique apporte entre 6 000$ et 15 000$ de revenu à la firme.

L’avocat est prêt à payer jusqu’à 1 000$ pour obtenir un nouveau client.

Pour obtenir un nouveau client, il faudra en moyenne 50 clics.

La firme est donc prête à payer jusqu’à 20$ le clic (CPC) pour obtenir de nouveaux clients.

 

Un avocat en droit des affaires qui est spécialisé dans la création de nouvelles incorporations.

Leur client typique apporte 1500$ de revenu à la firme

L’avocat est prêt à payer jusqu’à 100$ pour un nouveau client.

Pour obtenir un nouveau client, il faudra en moyenne 50 clics.

La firme est donc prête à payer jusqu’à 2$ le clic (CPC) pour obtenir de nouveaux clients.

Même si les deux sont des avocats, ils n’ont pas les mêmes clients cible et par le fait même, pas les mêmes stratégies d’acquisition.

C’est pourquoi la structure des campagnes est primordiale pour s’assurer de miser sur plusieurs centaines de mots-clés qui sont plus ou moins compétitifs et qui permettent d’obtenir de meilleurs résultats, à moindre coût.

Il est des fois plus efficace de miser sur 100 mots-clés à 1$ le CPC plutôt que d’investir son budget majoritairement sur 10 mots-clés plus performants à 10$ le CPC.

Tout dépend de l’industrie et de la réalité de l’entreprise. C’est pourquoi il est primordial d’optimiser les campagnes de manière continue.

 

Le Shopping Ads

Le shopping ads est uniquement intéressant pour les commerces en ligne. Vous pouvez télécharger votre inventaire complet sur le Google Merchant Center et présenter vos produits directement dans les résultats de recherches de Google.

Google Shopping Ads

Les Shopping Ads sont particulièrement performantes, car l’intelligence artificielle de Google permet de présenter les annonces aux utilisateurs qui sont en phase de magasinage.

Google sait si vous êtes en train de magasiner un produit particulier selon vos habitudes de navigation. Il se base sur les comportements des utilisateurs pour présenter les produits sur le réseau de recherche ou directement en bannières publicitaires sur différents sites web.

Il s’agit d’un canal de vente absolument nécessaire pour tous les commerces en ligne !

 

Display et programmatique

Le réseau display et la programmatique sont deux manières d’afficher des bannières publicitaires sur des sites web populaires.

Publicites display en ligne

L’objectif principal est de bâtir de la notoriété pour votre marque et de rester dans la tête de votre public cible.

Plusieurs sites Web vivent des revenus publicitaires qu’apportent les bannières affichées à travers leur contenu.

Google possède des ententes avec ces sites web qui, en échange d’un espace sur leur site, les rémunèrent à chaque fois que la publicité est affichée 1000 fois sur leur site. C’est ce qu’on appelle un coût par mille (CPM).

Ce qui est intéressant avec le display et la programmatique c’est qu’on peut cibler le type de personnes qui verront nos publicités.

Il existe plusieurs méthodes de ciblage.

 

Par exemple, vous avez un magasin de souliers pour femmes.

– Vous pouvez cibler les personnes ayant visité votre site Web dans les 3 derniers jours et afficher vos publicités sur presque n’importe quel site Web.

– Vous pouvez afficher vos publicités sur des sites Web spécialisés en mode

– Vous pouvez afficher vos bannières à des personnes qui sont actuellement en recherche de nouveau soulier, ce qu’on appelle le in-market

 

La différence entre le réseau display et la programmatique

La grande différence entre les deux est la qualité des placements publicitaires et des audiences que vous allez cibler.

Avec la programmatique, vous allez payer un montant beaucoup plus élevé pour votre CPM, mais en échange, vous aurez des placements premium à des moments plus convoités.

Par exemple, au lieu d’apparaître sur le site de La Presse à 10h45 PM, avec la programmatique, vous pourrez apparaître au Prime Time à 7h30 le matin, dans la bannière du haut, en ciblant uniquement les gens qui ont un revenu de plus de 60 000$ et qui ont visité votre compétiteur la veille.

Le coût du CPM pour avoir un ciblage aussi précis et apparaître sur un prime spot risque d’être 5 à 10x plus cher que de rester sur le réseau display régulier, mais est nettement plus performant dans la plupart des cas !

 

YouTube

Si vous faites de la publicité à la télé, pensez fortement à débloquer un budget publicitaire pour YouTube. Les grandes marques comme McDonald’s, Walmart, Mastercard pour n’en nommer que quelques-unes dépensent des millions de dollars en publicité YouTube chaque année.

publicite sur youtube

Ce n’est pas pour rien. Non seulement il est beaucoup moins dispendieux d’atteindre le même nombre de personnes sur YouTube qu’à la télé, mais vous pouvez segmenter votre cible avec une tonne de paramètres, mesurer et optimiser l’impact direct de vos efforts dans vos ventes. Ce qu’il est impossible de faire avec la publicité télé.

Avec YouTube, il est possible de cibler des chaînes particulières, des mots-clés particuliers, recibler les visiteurs de votre site web et j’en passe.

 

La publicité sur les réseaux sociaux (SMM)

Le marketing sur les réseaux sociaux (Social Media Marketing) est complexe et je vais me concentrer sur les campagnes publicitaires payantes plutôt que sur le contenu et la gestion de communauté, car ce n’est pas vraiment ma tasse de thé.

Contrairement à Google, la publicité sur les réseaux sociaux sert majoritairement à créer un besoin et faire connaître votre marque (push marketing). La force des réseaux sociaux est le pouvoir du ciblage par intérêt!

 

Facebook et Instagram

Les publicités Facebook et Instagram se font à travers la même plateforme, car ils appartiennent tous les deux à Facebook.

La puissance de FB et IG réside dans le fait que vous pouvez cibler un public très niché avec des intérêts particuliers.

ATTENTION: La performance de vos publicités sur les réseaux sociaux sera directement reliée à la qualité de vos créatifs (Vidéos et images que vous utiliserez pour vos pubs). Vous devez avoir de belles photos attrayantes et idéalement, des vidéos professionnelles.
publicite sur facebook

Par exemple, vous vendez des couches pour bébés réutilisables.

Vous pouvez toujours faire du SEO et du Google Ads, cependant, vous allez vous battre contre Huggies, Amazon et Walmart. Bonne chance !

Avec Facebook et Instagram, vous pouvez cibler directement les parents de nouveau-nés, ayant des habitudes d’achats en ligne, entre 18 et 35 ans au Québec.

Ce qui est (probablement) nettement plus efficace que d’acheter le mot-clé couche réutilisable sur Google !

 

Avoir la bonne stratégie

Il ne suffit pas juste de faire un boost post et de mettre quelques centaines de dollars pour obtenir des résultats sur Facebook et Instagram.

Il vous faut une bonne stratégie!

La clé réside dans la structure des campagnes et la segmentation de vos audiences.

Grossièrement, il vous faut cibler une audience froide. C’est-à-dire cibler des gens qui ne vous connaissent pas du tout, mais qui font partie de votre public cible.

Une fois que cette dite audience froide a été ciblée, il faut se pencher sur leur comportement et recibler ceux qui ont interagi avec votre contenu. Ces gens consistent en ce que l’on appelle une audience tiède.

L’audience chaude consiste à cibler ceux qui ont effectué des actions particulières, par exemple, un ajout au panier ou des gens qui ont visité plusieurs pages importantes sans avoir acheté ou rempli un formulaire de contact.

 

Revenons à notre entreprise de couches pour bébés réutilisable.

L’audience Froide:

Une campagne qui cible les nouveaux parents qui ont un penchant pour un monde plus vert.

On leur montre une vidéo d’un bébé avec une couche réutilisable et un message d’une planète plus propre pour nos enfants ainsi qu’un lien vers le site Web.

L’audience Tiède

Plusieurs des personnes que nous avons ciblé ne sont pas allées sur le site Internet, mais ont commenté/aimé la publication et on commencé à suivre la page.

Nous allons donc les cibler avec un message un peu plus précis, par exemple: le fait que les couches réutilisables font économiser en moyenne 4000$ par enfant, avec un lien vers un produit particulier sur le site Web.

L’audience Chaude

L’audience chaude est la plus intéressante, car il s’agit de personnes ayant vu plusieurs produits sur le site web ou ayant ajouté des produits au panier sans avoir acheté. Le but avec cette audience est d’être le plus agressif possible en leur montrant directement les produits qu’ils ont consultés, un code promo, et des arguments de ventes intéressants.

L’idée globale est de bien répartir les budgets entre les audiences et d’optimiser les différents ciblages dans lesdites audiences.

 

Linkedin

Linkedin est semblable à Facebook et Instagram, mais pour un autre type de public cible.

Linkedin est particulièrement performant pour des publicités ‘’B2B’’ (Business to business).

marketing web

Comme Facebook et Instagram, vous pouvez cibler une démographie précise, mais en y ajoutant un élément intéressant: le type d’entreprise pour lequel la personne travaille, le poste occupé, et plusieurs autres paramètres.

 

Disons que vous avez une entreprise qui vend des boulons.

LinkedIn vous permettra de montrer vos produits et votre avantage concurrentiel aux différentes personnes qui ont un poste d’acheteur dans les usines du Canada.

Linkedin est à peu près le seul moyen de contacter ces employés précis dans presque n’importe quelle industrie, ce qui en fait un outil très intéressant pour le B2B.

 

Email Marketing (EMM)

Peu importe votre industrie, le marketing par courriel est un incontournable dans votre stratégie marketing. Il s’agit d’une solution peu coûteuse et très efficace pour générer des ventes avec très peu d’efforts.

Que vous utilisiez MailChimp, Klaviyo ou Active Campaigns, l’idée derrière le email marketing est d’obtenir le plus de courriels de clients et de prospects actifs possible (et de qualité autant que possible) pour leur partager des informations pertinentes par rapport à votre entreprise.

Chaque courriel doit avoir un but précis, qu’il soit en mode automatisé ou envoyé manuellement.

 

Automatisation

La force du ‘’mass mailing’’ réside dans l’automatisation des envoies de courriels. Que ce soit pour un commerce électronique ou pour la conversion de prospects en clients actifs, les automatisations vous feront sauver un temps inestimable pour générer des revenus de manière totalement passive.

 

Les automatisations pour le E-commerce

 

Panier abandonné :

Vous devez sûrement être familier avec le fameux courriel ‘’Vous avez oublié un item dans votre panier’’.

Selon Moosend, 69% des ajouts au panier sont abandonnés. Le taux d’ouverture des courriels de paniers abandonnés est de 45%. 21% de ceux-ci ont un clic qui mène l’utilisateur vers le commerce électronique.

Toujours selon Moosend, 50% des clics à la suite à un courriel de panier abandonné mènent à une conversion!

On parle ici d’un impact grandiose sur le taux de conversion d’un commerce en ligne, et ce, de manière totalement automatique.

 

Vente croisée:

Une fois vos automatisations mises en place, 1 à 2 mois après la vente initiale, vous pouvez envoyer un courriel automatisé à vos clients pour suggérer des produits qui pourraient les intéresser, basé sur la catégorie ou le produit que vous leur avez déjà vendu.

Par exemple, si vous avez vendu une machine à café utilisant des ‘’cups’’, vous pourriez, 2 à 3 jours après la vente, leur proposer automatiquement un rabais sur un ensemble de dégustations de 50 “cups’’ à 50$.

Ensuite, 6 mois plus tard, envoyer une promotion sur un ensemble de pastilles de lavage.

Le client qui normalement aurait seulement acheté une machine à 150$, vient maintenant de dépenser 230$, sans que vous ayez à lever le petit doigt !

resultats email marketing

Voici un exemple concret de résultats qui parlent d’eux-mêmes.

Pour ce client avec une liste d’environ 10 000 courriels récoltés au fil des années, durant 30 jours, les campagnes de marketing par courriel ont généré 16 706$ sur un total de 108 313$! C’est 15% de revenus générés de manière totalement passive, et ce, sans un sou en publicité !

 

Les automatisations pour la génération de prospects

Disons que vous êtes un courtier d’investissement et qu’un visiteur de votre site a rempli un formulaire de contact. Quoi de pire que d’essayer de rejoindre la personne de 3 à 4 reprises avant d’enfin pouvoir trouver un moment qu’il lui convient pour discuter.

 

Voici comment le email marketing peut vous aider:

 

Demande de rendez-vous automatique:

Une fois le formulaire rempli, le prospect reçoit un courriel automatisé avec un lien calendly. Calendly est connecté à votre calendrier et le prospect n’a qu’à trouver une plage horaire qui lui convient et qui est libre pour vous !

Si le prospect ne vous envoie pas de demande calendly tout de suite, vous pouvez toujours le relancer plus tard !

 

Suivi suite à un rendez-vous:

Vous avez eu un rendez-vous avec le prospect et vous croyez avoir de bonnes chances de conclure la vente, mais il doit encore y penser quelques jours.

Utilisez les fonctions d’automatisations en envoyant un courriel après 4 à 5 jours pour relancer le prospect et vous assurer de ne pas perdre ce prospect bien chaud !

 

Relance :

Un de vos clients actuels ou un prospect perdu a visité votre site? Aucun problème, vous pouvez utiliser des courriels automatisés pour lui lancer un suivi amical et lui demander si vous pouvez l’aider à quoi que ce soit!

 

Amazon

La beauté d’Amazon est que vous y retrouverez presque seulement des utilisateurs enclins à acheter (chauds). Des gens qui sont en mode achat, carte de crédit préprogrammée dans le compte et prêt à faire des achats impulsifs !

Achats sur amazon

Amazon ressemble beaucoup à Google, dans le sens où vous pouvez optimiser vos fiches de produits pour obtenir de meilleures positions organiques (comme le SEO) ou acheter des mots-clés et payer par clic au comme sur Google ads.

J’adore Amazon, les retours sur investissement sont phénoménaux! Cependant, ce n’est pas fait pour tout le monde.

Cependant, Amazon est très gourmand, et les frais de base sont d’en moyenne 33%. C’est énorme !

Si vous ne faites pas au-dessus de 50% de marge sur vos produits, je ne vous conseille pas de vous y aventurer.

Vous devez idéalement être le manufacturier de vos propres produits ou un distributeur exclusif pour pouvoir profiter pleinement d’Amazon.

Envoyez votre marchandise à leur entrepôt, et ils s’occupent de la manutention, l’envoi des colis et des retours.

Cela permet d’augmenter considérablement votre volume de ventes, sans effort supplémentaire, mais avec une marge moindre.

 

Besoin d’aide pour choisir votre stratégie?

Félicitations de vous êtes rendu jusqu’ici ! Tout cela peut vous sembler un peu étourdissant et chaque méthode de marketing est une expertise (un métier) en soi.

Je connais peu de personnes capables d’exécuter tout ce qui est mentionné dans ce guide à la perfection (la perfection n’étant pas atteignable de toute manière).

L’erreur des gens est souvent d’utiliser les stratégies qu’ils connaissent plutôt que de choisir la bonne stratégie.

La bonne stratégie est souvent un peu de tout, une campagne Google Ads par-ci, du remarketing sur Facebook et Instagram par là, une relance par courriel et bang, vous avez une vente.

Sauf qu’aucune entreprise n’a la même formule, les budgets doivent être pris en compte, les comportements des utilisateurs analysés et les campagnes optimisées.

C’est pourquoi il est primordial de s’entourer des bonnes personnes et d’avoir un plan solide.

Je prêche pour ma paroisse en vous disant que si vous ne pouvez pas internaliser en ayant au moins 1 expert dans chaque domaine de marketing digital, l’idéal est d’embaucher un(e) coordinateur(trice) marketing parallèlement à une agence compétente qui aura à l’interne une équipe multidisciplinaire et ainsi vous apporter le maximum de performances sur chaque plateforme.

Il existe plusieurs agences compétentes dans le domaine, assurez-vous juste de choisir la bonne pour vous !

 


Articles reliés

La saison estivale ; des embauches à répétition chez Rablab!
En lire plus
Design UX : Qu’est-ce que l’expérience utilisateur vient faire dans mon référencement organique?
En lire plus
iOS 15 - Comment se préparer aux changements à venir? (et oui, encore)
En lire plus